Apnée du sommeil : cause, symptôme, traitement naturel, ronflement

visibility125 Vues comment0 commentaires person Posté par: Le Bon Dormeur list Dans: Les pathologies du sommeil

L'apnée du sommeil, également connue sous le nom de Syndrome d'Apnées-Hypopnées Obstructives du Sommeil (SAHOS), est un trouble du sommeil qui se définit par la perturbation de la ventilation chez l'individu pendant la nuit. Il est à l'origine de pauses respiratoires fréquentes et involontaires en raison de l'obstruction des conduits respiratoires situés dans l'arrière-gorge. C'est un trouble du sommeil assez fréquent qui touche environ 4% de la population, et qui cause de nombreux micro-réveils dont le dormeur n'a pas conscience. 
Comment ce trouble du sommeil se manifeste-t-il ? Quelles causes en sont à l'origine et comment lutter contre son apparition ? Découvrons ensemble de quelle manière fonctionne le SAHOS et les méthodes efficaces pour lutter contre. 

C'est quoi une apnée du sommeil et quels en sont les symptômes ? 

apnee du sommeil definition

L'apnée du sommeil est un trouble du sommeil courant à l'origine d'interruptions involontaires de la respiration au cours des différentes phases de sommeil, ou de diminution du débit respiratoire. On parle de Syndrome d'Apnées du Sommeil dès lors que le phénomène se reproduit plusieurs fois au cours d'un même cycle de sommeil. En effet, ce phénomène est causé par le relâchement des parois du pharynx, ce qui le rend lâche et complique ainsi le passage de l'air. Cela induit également l'apparition de ronflements, causés par les vibrations qui découlent du relâchement du pharynx. Ces phases d'interruption de la respiration ne durent généralement que quelques secondes, mais elles entraînent une diminution de l'oxygénation du sang, ce qui oblige le cœur à se mobiliser davantage pour solliciter toutes les réserves d'oxygène présentes dans le corps. 

Ces pauses ou diminutions de la respiration sont à l'origine de microréveils dont le dormeur est inconscient, mais qui perturbent son sommeil. Ce phénomène cause ainsi fréquemment une fatigue chronique, ce qui peut parfois engendrer une somnolence diurne importante. On considère qu'une personne souffre de SAHOS avéré lorsque les pauses respiratoires interviennent plus de dix fois au cours d'une heure de sommeil. Une apnée est considérée comme telle lorsque la pause respiratoire est comprise entre 10 et 30 secondes.

Parmi les symptômes de l'apnée du sommeil, les dormeurs qui déclarent souffrir d'apnées du sommeil signalent généralement l'apparition d'une somnolence importante pendant la journée. Ce phénomène s'accompagne également de maux de tête ainsi que de réveils en sursaut pendant la nuit. Parmi les autres phénomènes en lien direct avec les apnées du sommeil, on retrouve notamment des sueurs nocturnes, une certaine irritabilité ou agressivité, des troubles de la concentration et de la mémoire ou bien l'apparition d'épisodes dépressifs. Parmi les caractéristiques de ce trouble, on observe également un lien entre ronflement et apnée du sommeil.

La sévérité de l'apnée du sommeil chez un dormeur est quant à elle classifiée en fonction du nombre d'apnées-hypopnées qui surviennent au cours d'une heure de sommeil. 

  • L'apnée du sommeil est dite légère si le dormeur a entre 5 et 15 apnées au cours d'une heure de sommeil
  • L'apnée du sommeil est dite modérée si le dormeur subit entre 16 et 30 épisodes d'apnée au cours d'une heure de sommeil
  • L'apnée du sommeil est dite sévère lorsque le nombre d'apnées est supérieur à 30 au cours d'une heure de sommeil

Quelles sont les causes de l'apnée du sommeil ? 

L'apnée du sommeil est un trouble qui, comme nous l'avons mentionné précédemment, touche environ 4% de la population. Cependant, on note une répartition en fonction de certains critères et facteurs. Qu'est-ce qui cause l'apnée du sommeil

ronflement et apnee du sommeil

L'apnée du sommeil favorisée par l'âge 

En effet, l'âge est l'un des facteurs principaux de l'apparition d'apnées du sommeil. Cela s'explique par le fait qu'en vieillissant, on constate un relâchement des muscles, y compris ceux situés dans l'arrière-gorge. En effet, le vieillissement entraîne une perte de souplesse au niveau des voies aériennes, ce qui engendre plus facilement un effondrement du pharynx.

Par ailleurs, la répartition du trouble de l'apnée du sommeil en fonction des âges est parlante. En effet, environ 7,9% des 20-44 ans présente un SAHOS, contre 19,7% des 45-64 ans et 30,5% des plus de 65 ans. On note cependant que ces chiffres ne peuvent être entièrement justes, étant donné que le SAHOS est parfois asymptomatique chez certains patients. 

On note également que l'apnée du sommeil touche 2% des 2-6 ans. Dans ce cas, elle est généralement en lien direct avec certaines pathologies et malformations telles que des grosses amygdales, des malformations maxilaires, une obésité ou bien encore une hypertrophie des végétations.

L'apnée du sommeil plus présente chez les hommes

L'apnée du sommeil semble effectivement être un phénomène qui a davantage tendance à toucher les dormeurs plutôt que les dormeuses. Selon les études, les hommes seraient deux fois plus susceptibles de développer un syndrome de l'apnée du sommeil que les femmes. 

On note cependant qu'après la ménopause, ce facteur s'efface progressivement. On peut alors se questionner sur l'importance du facteur hormonal dans le développement du trouble de l'apnée du sommeil, cependant il n'existe pas d'étude l'attestant à ce jour. 

Le surpoids ou l'obésité comme facteur de risque

Le surpoids, et plus particulièrement l'obésité (IMC supérieur à 27 kg/m2), comptent également parmi les facteurs de risque de développer de l'apnée du sommeil. En effet, le surpoids entraîne l'apparition de dépôt graisseux le long du pharynx, ce qui est à l'origine d'un rétrécissement de la capacité du conduit respiratoire. Cela entraîne ainsi la diminution du flux d'air, l'apparition de ronflements et également la survenue d'épisodes d'apnée. On constate en effet que 70% des personnes souffrant de SAHOS sont en situation de surpoids. 

La consommation d'alcool, de somnifères ou de tabac

Parmi les facteurs favorisant le développement de l'apnée du sommeil, on retrouve également la consommation d'alcool, de somnifères et de tabac. En effet, ce type de substances modifie les aptitudes classiques du corps humain, et peut ainsi induire un syndrome d'apnées du sommeil. 

Des prédispositions morphologiques et maladies 

Le SAHOS est également favorisé par certaines caractéristiques morphologiques. Parmi elles, on retrouve des mâchoires trop étroites, un palais trop creux, des fosses nasales trop petites ou encore un menton trop reculé. Ces particularités anatomiques induisent chacune une modification de la capacité du conduit respiratoire et du tonus du pharynx. 

Certaines maladies sont également à l'origine de prédispositions du développement du SAHOS. Parmi elles, on retrouve notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l'hypertension artérielle ou bien encore l'hypothyroïdie. 

Enfin, on note également des prédispositions génétiques au développement du syndrome. Bien qu'aucun gène associé au SAHOS n'ait été identifié, la prédisposition à développer est plus importante dans le cas de parents atteints par cette maladie.

Comment se débarrasser de l'apnée du sommeil ? 

arreter apnee sommeil

L'apnée du sommeil est ainsi un trouble fréquent qui peut grandement impacter tant le quotidien nocturne que diurne des dormeurs touchés. Il existe des traitements efficaces pour limiter l'apparition d'apnées du sommeil, mais il est avant tout essentiel de diagnostiquer la présence du syndrome. Pour cela, il existe plusieurs solutions. 

Il est tout à fait possible d'estimer sa prédisposition à l'aide d'un test de l'apnée du sommeil en ligne. Vous retrouverez par ailleurs une version de ce test d'apnée du sommeil sur votre boutique en ligne Le Bon Dormeur. Ce test, basé sur le test officiel STOP-BANG (Ronflement, Fatigue, Apnée Observée, Pression Artérielle, IMC, Age, Tour de cou, Genre), estime les prédispositions à souffrir du SAHOS. 

Si votre prédisposition à celui-ci est importante, il pourra ainsi être intéressant de réaliser des diagnostics plus poussés à l'aide d'appareils dédiés ou d'équipes médicales. Deux types de tests sont ainsi disponibles. 

  • La polygraphie ventilatoire nocturne : cet examen implique l'enregistrement de la respiration pendant une durée d'au moins six heures. Un capteur nasal permet l'enregistrement des variations de pression dans les voies supérieures aériennes, au niveau de la ceinture abdominale et thoracique en suivant les mouvements respiratoires. Pour ce faire, un capteur de son est également utilisé pour analyser les ronflements et un oxymètre est placé au bout du doigt pour mesurer l'oxygénation du sang.
  • La polysomnographie : cet examen permet de déterminer les différents stades de sommeil grâce aux rythmes électriques qui proviennent du corps. Pour ce faire, de nombreux outils sont nécessaires, tels qu'un électroencéphalogramme (permet d'analyser l'activité cérébrale), un électromyogramme (pour analyser l'activité musculaire), un électro-oculogramme (pour l'analyse des mouvements oculaires), ou bien encore un électrocardiogramme pour analyser l'activité cardiaque. Ce procédé permet une analyse précise de la sévérité du SAHOS. 

Pour lutter contre l'apparition des épisodes d'apnées du sommeil, et puisque le surpoids compte parmi les facteurs principaux de l'apparition d'apnées, la première mesure serait tout d'abord d'envisager une perte de poids. En effet, la diminution de la surchage pondérale permet dans la majorité des cas de diminuer la sévérité des apnées du sommeil.

Parmi les traitements naturels pour l'apnée du sommeil, on retrouve notamment le port d'une orthèse dentaire. Celle-ci aidera au maintien de la capacité respiratoire tout au long de la nuit. En effet, elle empêche le rétrécissement des voies respiratoires pour permettre le maintien constant de la capacité respiratoire du dormeur. L'utilisation d'un dilatateur nasal peut aussi être tout à fait adaptée pour aider au maintien du flux d'air nécessaire à l'organisme pendant la nuit. Vous pourrez par ailleurs retrouver ces accessoires sur Le Bon Dormeur, en vous rendant directement dans la section Ronflement et Apnée

Enfin, lorsque l'Apnée du Sommeil est sévère et qu'elle impacte lourdement le quotidien, le port d'un appareil de ventilation en pression positive continue peut être envisagé. Cette méthode consiste à insufler de l'air en pression continue pendant la nuit afin d'éviter la fermeture du pharynx. Pour ce faire, le port d'un masque pendant le sommeil sera ainsi nécessaire. En dernier recours, une chirurgie peut être envisagée pour les patients présentant des anomalies anatomiques importantes telles que des grosses amygdales ou encore une mâchoire trop petite. 

Dans le cadre de l'apnée du sommeil, l'essentiel à retenir est de procéder au diagnostic. De cette manière, le dormeur s'assure de trouver une solution adaptée à ses besoins, et à la sévérité de son SAHOS. 

Commentaires

Mon mari fait des apnées du sommeil à répétition. On essaie d'améliorer notre quotidien pour limiter les crises. Dans le doute, j'ai fait le test proposé dans l'article et oufff, ce n'est pas mon cas !
Posté le jeudi, 22/02/2024 personPosté par: Nicole
Je souffre d'apnées du sommeil depuis mes 40 ans. Depuis le diagnostic, j'essaye d'améliorer mon hygiène de vie et c'est déjà mieux.
Posté le jeudi, 14/12/2023 personPosté par: Lilian

Poster un commentaire

Merci de prendre en compte que vos commentaires doivent d'abord être approuvés !
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December