Somniloquie définition et traitement | parler en dormant, sommeil

visibility83 Vues comment0 commentaires person Posté par: Le Bon Dormeur list Dans: Les pathologies du sommeil

Vos nuits n'ont pas tendance à être de tout repos à cause de votre partenaire qui vous raconte des histoires pendant son sommeil ? Ce trouble du sommeil est connu scientifiquement sous le nom de somniloquie, et est un trouble peu répandu : on considère qu'il concerne 15% à 30% des enfants et 2% des adultes. Comment se manifeste-t-il ? Comment le soigner ? Est-ce normal de parler en dormant et comment éviter la somniloquie ? 

Découvrons ensemble de quelle manière se déclenche la somniloquie et les différentes caractéristiques de ce trouble du sommeil. 

Comment savoir si on est somniloque ?

somniloquie et intelligence

Afin de comprendre ce TCSP (Trouble du Comportement en Sommeil Paradoxal), il est important de débuter notre analyse par une définition précise de ce trouble. Pour cela, nous allons partir d'une définition établie par le Larousse : 

Somniloquie définition : émissions de sons plus ou moins bien articulés pendant le sommeil. 

La somniloquie englobe ainsi aussi bien les petites onomatopées que nous pouvons émettre pendant notre sommeil que le simple fait de parler en dormant. Ce trouble du sommeil fait partie de la famille des parasomnies, et peut se manifester de façon périodique ou encore chronique. Cela signifie qu'un somniloque peut aussi bien parler toutes les nuits, à plusieurs reprises, qu'une fois de temps en temps, notamment en cas de changements dans les habitudes. 

Parmi les sons les plus couramment émis dans la somniloquie, on retrouve, comme nous avons pu le voir, certaines formes d'onomatopées ainsi que des mots ou des phrases complètes. Mais certains somniloques émettent également des sons plus spécifiques tels que des rires, des pleurs, des chuchotements ou encore des injures. Ainsi, on comprend facilement que ce trouble peut être très handicapant pour certains somniloques, qui pourraient craindre de dire des choses qu'il ne faut pas pendant leur sommeil. 

À la différence du somnambule, la personne somniloque ne se lève pas pendant son sommeil, et la qualité de celui-ci n'est pas perturbée. En finalité, ce trouble engendre ainsi davantage de problèmes au partenaire du dormeur qu'au dormeur lui-même. Cela peut ainsi être à l'origine de tensions au sein du couple, ou de la famille, en étant à l'origine de perturbations du sommeil. 

Pourquoi on parle la nuit quand on dort ? 

parler quand on dort

La somniloquie fait partie de la catégorie des troubles du sommeil complexes, ce qui signifie qu'elle n'est pas rattachée à une phase du sommeil en particulier, et peut tout à fait survenir au cours de n'importe quelle phase. Son déclenchement, quant à lui, peut être lié à de nombreux facteurs, parmi lesquels on retrouve notamment : 

  • le manque de sommeil : un sentiment de fatigue élevée peut être à l'origine de l'apparition des crises de somniloquie, au même titre que les insomnies
  • un stress élevé : une quantité de stress importante peut perturber la qualité du sommeil ainsi que la faculté du dormeur à bénéficier d'un repos de qualité. Le stress est généralement un élément clé du déclenchement des divers troubles du sommeil. 
  • la consommation d'alcool, de stupéfiants ou de médicaments : puisqu'ils peuvent perturber la perception normale de l'individu, ils peuvent également être à l'origine du déclenchement des crises de somniloquie. Ils peuvent en effet entraîner des comportements psychotiques, à l'origine du déclenchement des crises. 
  • la pratique tardive d'activités sportives : généralement excitantes et soutenant l'éveil, ces activités ont également tendance à perturber le rythme normal du sommeil. 
  • si le dormeur est malade ou qu'il a de la fièvre : cela peut également être à l'origine d'une perturbation de la faculté de repos du dormeur. 

Par ailleurs, il est important de souligner que la somniloquie est un trouble du sommeil héréditaire. Si vous vous demandez pourquoi je parle autant la nuit, sachez qu'il y a de fortes chances qu'une personne dont les parents sont somniloques se mette à parler dans son sommeil au cours de sa vie. 

La somniloquie chez l'adulte est un phénomène qui se produit plus rarement que pour les enfants. En effet, on constate que ce trouble du sommeil touche environ 2% des adultes, contre environ 15 à 30% de cas de somniloquie chez l'enfant. 

Est-ce grave de parler dans son sommeil ? 

chuchoter en dormant

Il est à noter que la somniloquie ne se définit pas uniquement par l'émission de sons ou de bruits pendant la phase de sommeil. Même si le fait de parler en dormant est l'une des caractéristiques les plus importantes de la somniloquie, certains dormeurs bougent également les lèvres sans pour autant émettre de sons.

Un épisode de somniloquie peut également être caractérisé par le langage vulgaire utilisé par le dormeur, et même parfois par l'apparition de mouvements. On parlera alors davantage de somniloquie agressive, même si dans les faits, elle ne doit pas susciter d'inquiétudes. En effet, le dormeur, même s'il a la faculté de vous répondre, ne vous répond pas réellement. Il est plus probable que la personne soit en train de parler avec une autre personne au cours d'une conversation imaginée dans son esprit. Il peut ainsi être difficile de faire la distinction entre une conservation réelle et une conversation que le dormeur a avec lui-même. Dans ces deux cas, et même si le vocabulaire utilisé est teinté de violence, l'épisode de somniloquie ne doit pas inquiéter le partenaire du dormeur. 

Enfin, parmi les autres caractéristiques de la somniloquie, on retrouve également l'oubli de l'épisode au réveil. En effet, les somniloques oublient généralement les épisodes de la nuit, et ne s'en souviennent pas au réveil. Ils pensent généralement avoir eu un sommeil normal, ou ont de vagues souvenirs des événements de la nuit. La somniloquie agressive a ainsi plus d'impact sur le partenaire du dormeur que sur le dormeur en lui-même. 

Ce trouble du sommeil n'impacte pas non plus la qualité du sommeil du dormeur. Il bénéficie malgré ce trouble d'une durée de sommeil considérée normale. Il n'est pas ici question d'un trouble qui engendrerait le réveil en sursaut ou le réveil répété du dormeur, contrairement à d'autres TCSP communs.

Comment arrêter de parler dans son sommeil ? 

arreter de parler en dormant

Il n'existe malheureusement pas de véritable solution pour limiter ou arrêter complètement l'apparition de la somniloquie. En effet, s'agissant d'un trouble complexe aux multiples causes, il est difficile de trouver une solution adaptée à la cause du trouble, en fonction des dormeurs et des causes spécifiques de leur somniloquie. 

Cependant, le traitement de la somniloquie le plus efficace consisterait à chercher les origines de l'apparition de la crise lorsqu'elle se présente. Généralement psychologique, il est conseillé de privilégier la pratique d'activités relaxantes telles que des activités sportives douces (yoga…) ou encore la méditation avec un appareil de méditation pour le sommeil dédié tel que la box de sommeil Morphée. En effet, en détendant aussi bien le corps que l'esprit, ces méthodes peuvent permettre de faire disparaître ou de réduire de manière importante la fréquence ainsi que l'intensité des crises, notamment si celles-ci sont liées au stress. 

Lorsque les crises sont liées à des mauvaises habitudes de vie, il est important de veiller à limiter la consommation et l'utilisation des médicaments, stupéfiants et alcool, afin de limiter l'apparition des crises. Enfin, si malgré les changements apportés à votre quotidien, vous ne parvenez pas à diminuer la fréquence ou l'intensité des crises, certains somniloques ont trouvé de nombreux bénéfices à la suite de séances d'hypnose. 

Bien que ce trouble du sommeil soit sans gravité, la somniloquie peut être désagréable, aussi bien pour le dormeur que pour son partenaire. Elle ne doit pas susciter l'inquiétude, sauf dans le cas où elle serait associée à un autre trouble du sommeil tel que l'apnée du sommeil ou encore le bruxisme. Par ailleurs, si elle est associée au somnambulisme, il est également important d'en discuter avec son médecin.

Vous vous posez des questions sur le somnambulisme et cherchez à en apprendre davantage sur ce trouble ? Le Bon Dormeur a spécialement dédié un article à ce sujet, c'est quoi le somnambulisme

Commentaires

Je parle beaucoup dans mon sommeil, ma copine en peut plus. Je vais essayer la méditation, c'est vrai que je suis de nature stressée.
Posté le vendredi, 23/02/2024 personPosté par: Jérémy

Poster un commentaire

Merci de prendre en compte que vos commentaires doivent d'abord être approuvés !
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December