Alcool et sommeil | insomnie, angoisse, somnolence, réveil et dormir

visibility71 Vues comment0 commentaires person Posté par: Le Bon Dormeur list Dans: Nuit Agitée

Vous avez tendance à avoir des difficultés de sommeil après une soirée arrosée ? Rien de surprenant, surtout lorsque l'on sait que l'alcool, même s'il a tendance à aider à l'endormissement du fait de sa capacité sédative, perturbe également les cycles du sommeil ainsi que leur qualité. Par ailleurs, l'alcool aurait également un impact important sur la durée des nuits de sommeil. De quelle manière l'alcool impacte-t-il notre sommeil ? Pourquoi je dors mal après avoir bu de l'alcool ? Quel est le lien entre alcool et sommeil

Découvrons ensemble de quelle manière sommeil et alcool peuvent-ils être liés. 

Alcool qui fait dormir : alcool et somnolence

alcool et envie de dormir

La réaction du corps face à l'alcool dépend de la sensibilité de chacun. Boire de l'alcool peut en effet sembler agir de façon bénéfique pour aider à trouver le sommeil. Mais dans les faits, son action va plutôt à l'encontre de la qualité du sommeil. Pourquoi l'alcool me fait dormir ? L'alcool induit des effets sédatifs sur le corps, qui ont tendance à l'accompagner vers le sommeil plus rapidement chez certaines personnes. On pourrait alors facilement penser que le fait de boire un peu d'alcool avant le coucher serait bénéfique au sommeil en accélérant le processus d'endormissement. Cependant, dans les faits, l'alcool aurait plutôt l'effet inverse. 

Est-ce que l'alcool affecte le sommeil ? Bien qu'il facilite chez de nombreux individus le processus d'endormissement, il perturbe également la structure du sommeil. En effet, notre nuit de sommeil se compose de plusieurs cycles, eux-mêmes répartis en plusieurs phases de sommeil. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la répartition du sommeil et le rôle des différents cycles, n'hésitez pas à découvrir notre article sur les phases du sommeil. L'alcool a tendance à perturber l'équilibre et la durée de ces différentes phases de sommeil. Alcool et sommeil paradoxal sont particulièrement liés, puisque la quantité de cette phase du sommeil est parmi les plus touchées par cette destructuration, et se voit particulièrement réduite. Les phases de sommeil lent sont également perturbées, au même titre que les différents cycles du sommeil. 

Pourquoi l'alcool empêche de dormir correctement ? 

mauvais sommeil alcool

La consommation d'alcool à l'approche du coucher peut, comme nous avons pu le comprendre, grandement impacter la qualité du sommeil. Pourquoi quand je bois je ne dors pas ? 

Même si l'on a tendance à s'endormir plus facilement, la qualité du sommeil se voit profondément diminuée. En effet, la consommation d'alcool au moment du coucher a tendance à influencer le sommeil, et même à encourager le déclenchement des troubles du sommeil. En termes d'impact direct de l'alcool sur le sommeil, on peut notamment relever : 

  • Un relâchement des muscles de la gorge : en cas de consommation d'alcool rapprochée à l'heure du coucher, les muscles de la gorge ont tendance à se relâcher. Cela peut entraîner un rétrécissement des voies respiratoires, ce qui augmenterait ainsi la probabilité d'apparition des ronflements, ou bien de crises d'apnées du sommeil. Les apnées du sommeil sont par définition une interruption brusque de la respiration pendant la phase de sommeil. 
  • Le déclenchement des apnées du sommeil : le relâchement des muscles de la gorge combiné à la dépression du système respiratoire peut augmenter la fréquence ainsi que la gravité des apnées du sommeil. Si vous souffrez fréquemment d'apnées, celles-ci pourraient ainsi plus facilement vous réveiller pendant votre sommeil. Par ailleurs, alcool et sommeil profond ne font pas non plus bon ménage. L'alcool pourrait ainsi compliquer l'entrée dans les phases de sommeil profond, qui sont pourtant essentielles pour bénéficier d'une qualité de sommeil satisfaisante. 
  • Alcool et réveil nocturne : la consommation d'alcool en fin de journée, notamment si elle est importante, peut également favoriser l'apparition de réveils nocturnes. En effet, celle-ci a tendance à perturber les différents cycles du sommeil et la qualité générale de celui-ci, ce qui complique le retour à un état de repos continu. La consommation d'alcool, en perturbant l'état général du corps, pourra ainsi engendrer de nombreux réveils nocturnes au cours de la nuit. De la même manière, elle pourra également impacter l'état le lendemain. 
  • Difficulté à bénéficier d'un sommeil réparateur : même si la consommation d'alcool a tendance à faciliter l'endormissement, le sommeil n'est généralement pas très réparateur. En effet, la durée des cycles de sommeil est fréquemment diminuée, notamment le sommeil paradoxal, qui est essentiel à l'équilibre des émotions et au traitement des informations. Cela peut ainsi affecter votre bien-être. 

L'alcool peut donc grandement impacter votre faculté à vous reposer correctement, ainsi que la qualité de votre sommeil. Il est donc important, autant que faire se peut, d'espacer la consommation d'alcool des heures de coucher afin de limiter son impact sur le sommeil. Enfin, les effets néfastes de la consommation d'alcool sont connus de tous, il est donc important de veiller au respect d'une consommation raisonnable pour soutenir son sommeil.

Alcool, insomnie et angoisse

pourquoi l alcool empeche de dormir

Est-ce que l'alcool donne des angoisses ? La réponse est oui. En effet, en fonction du caractère et de l'état d'esprit de chacun, l'alcool peut également engendrer des insomnies ou bien encore des angoisses nocturnes qui pourraient à leur tour être à l'origine d'insomnies. Le lien entre insomnie, angoisse et alcool est complexe, chaque élément peut contribuer à l'aggravation des autres dans un cercle vicieux.

  • Angoisse et insomnie : Tout d'abord, l'insomnie peut être causée par différents facteurs, dont l'angoisse et le stress. Lorsqu'une personne est anxieuse, son esprit peut être préoccupé par des pensées inquiétantes, ce qui rend difficile l'endormissement et peut même provoquer des réveils nocturnes. D'un autre côté, le manque de sommeil peut aggraver l'anxiété. Le sommeil est crucial pour réguler les émotions et maintenir un équilibre mental. Lorsque vous ne dormez pas suffisamment, votre capacité à faire face au stress diminue, ce qui peut intensifier les sentiments d'angoisse.
  • Alcool et insomnie : De nombreuses personnes utilisent l'alcool comme moyen de se détendre et de favoriser le sommeil. Initialement, l'alcool peut avoir un effet sédatif qui peut aider à s'endormir plus rapidement. Cependant, cet effet est souvent de courte durée, comme nous l'avons déjà évoqué. Alors, insomnie et alcool, que faire ? L'alcool perturbe le cycle du sommeil en provoquant des interruptions du sommeil paradoxal et en réduisant la qualité globale du sommeil. Cela signifie que même si vous pouvez vous endormir plus rapidement après avoir consommé de l'alcool, votre sommeil est souvent moins réparateur, ce qui peut entraîner des réveils nocturnes fréquents et une sensation de fatigue au réveil. De plus, une consommation régulière d'alcool peut perturber le rythme naturel du sommeil et entraîner une dépendance physique, ce qui rend encore plus difficile de s'endormir et de rester endormi sans alcool.
  • Alcool et angoisse : Bien que l'alcool puisse initialement réduire les sentiments d'angoisse et de stress, il peut également aggraver ces problèmes à long terme. L'alcool est un dépresseur du système nerveux central, ce qui signifie qu'il ralentit l'activité cérébrale. Cela peut temporairement soulager l'anxiété en supprimant les pensées négatives et en induisant une sensation de relaxation. Cependant, une fois que les effets de l'alcool s'estompent, l'anxiété peut revenir plus intense qu'avant, en raison de l'effet rebond. De plus, la consommation excessive d'alcool peut entraîner des problèmes de santé mentale, tels que la dépression et l'anxiété, ainsi que des problèmes physiques, tels que les troubles du sommeil et la dépendance.

En résumé, l'insomnie, l'angoisse et la consommation d'alcool sont étroitement liées et peuvent se renforcer mutuellement. L'éventualité d'un sevrage d'alcool pour le sommeil pourrait être ainsi intéressante. Pour ce faire, pensez à vous rapprocher d'associations qui accompagnent dans le sevrage de l'alcool, ou bien à consulter des psychologues afin de vous accompagner sur le chemin de la sobriété. 

Commentaires

intéressant
Posté le jeudi, 22/02/2024 personPosté par: Gégé

Poster un commentaire

Merci de prendre en compte que vos commentaires doivent d'abord être approuvés !
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December